A part ce blog, que les experts s’accordent à considérer comme hilarant (”Rien ne m’a autant fait marrer que le post de 9h20 depuis l’annonce du résultat de Jean-François Copé aux primaires des Républicains.” Gaston Humour-Absurde, inventeur du Bec Bunsen), la semaine offre de nombreuses occasions de se poiler.

Oui parce que la semaine, c’est pas toujours drôle. Et il faut bien rire (le premier qui ajoute “C’EST BON POUR LA SANTÉ” je lui en colle une) pour oublier le temps qui passe, l’été qui part et les espoirs qui filent.

Si ça se trouve tu as passé un super week-end à glander dans de l’eau chaude avec ta copine, tu as mal dormi entre dimanche et lundi, tu t’es réveillé les pieds attaqués par ton chat, tu as vu qu’il faisait gris et que tu étais en retard pour poster à 9h20. Enfin c’est si ça se trouve, et puis c’est pas moi de toute manière, c’est un pote.

Donc, quoi regarder pour se remonter le moral ?

Lundi – Thomas Wiesel sur Inter

Ceux qui suivent l’actualité avec 9 mois de retard pourront désormais changer leur phrase d’accroche pour aborder Thomas, en remplaçant Quotidien par La Bande Originale. Parce que c’est vrai que le grand public Romand va enfin avoir une raison “d’adorer La Bande Originale.” Parce que, bien sûr, Wiesel est plus Suisse que drôle et que, du coup, le voir faire le porte-drapeau à Paris ça a de quoi faire frémir les zygomatiques de notre fibre nationaliste. Sauf si on est UDC et qu’on trouve que c’est un humoriste BISOUNOURS, repris par des JOURNALOPES pour faire marrer les BOBOS.

Ambassadeur de pas grand chose d’autre que sa propre tronche, Wiesel est surtout drôle, point. La preuve :


Mardi –  Encore Inter

France Inter, c’est décidément THE place to rire et le mardi sera certainement consacré au visionnage des humoristes que vous avez manqués pendant la semaine :

Guillaume Meurice, Tanguy Pastureau, Marina Rollman, Pablo Mira, Nicole Ferroni, Thomas VDB et Alison Wheeler.

Trouvez quand même le temps de travailler un peu, surtout si vous n’aimez pas les vacances :


Mercredi – Blaise Bersinger sur Couleur 3

Comme recommandé par les ornithologues et Amy Winehouse : pour vivre longtemps, prenez deux doses d’humour absurde par semaine. C’est pour cela que Blaise Bersinger est indispensable le lundi et le mercredi. Malheureusement, les stratèges de Couleur 3 ont relégué certaines de ces chroniques au rang de podcast audio, donc il faudra un peu fouiller sur le site de la RTS pour trouver ses perles.

Un aperçu :


Jeudi – Yann Marguet et les Orties

On ne le présente plus (à part à ma mère qui ne le connaissait pas) puisqu’il fait rire tous les Romands (dont ma mère depuis que je le lui ai fait découvrir). Là où il passe les chroniques ne repoussent pas, apeurées devant ses nombreuses casquettes (et paires de chaussures) qui font office de multiples talents : il sait imiter Yannick Paratte, écrire des chroniques sexos, inventer un jeu dont vous êtes le héros et faire rire avec Kim-Jong Un :

Comme Blaise, toutes ses contributions ne sont pas filmées (merci les stratèges de Couleur 3. C’est vrai qu’on préfère voir les chroniques sexualité de Viviane Morey, aussi excitantes que de filmer une table de chevet pendant une sextape).


Vendredi – Trouver des perles

Si elles étaient faciles à trouver, les perles ne s’appelleraient pas “des perles”, mais “des bijoux faciles.” Il faut donc un peu chercher, mais il y a des trucs du genre de :

The Girl Talk : un tumblr, mais qui est aussi sur Instagram (@girltalks.project)

Le Meufisme : une série dont on attend la saison 4

Sinon, la saison 4 de Bojack Horseman vient de sortir sur Netflix.


Samedi et dimanche

Rigolez de tout (le prochain qui ajoute “mais pas avec tout le monde”, je prends sa tête pour la frapper contre celle de celui qui a dit “C’EST BON POUR LA SANTÉ”). Au théâtre, au Cinéma, au bistrot ou dans la rue quand quelqu’un se prend un poteau parce qu’il était occupé à écrire un WhatsApp au lieu de regarder où il marchait.

Sinon, le dimanche, il y a Nathanaël Rochat sur les Beaux Parleurs (c’est pas avec Slobodan Despot qu’on va se taper des barres) :

Oui, rigolez de tout, mais pas de ceux qui n’ont pas de chute pour leur article de blog. Bon, vous pouvez : c’est pas moi, c’est un pote.

A demain !